Le vinaigre des quatre voleurs

La beauté vient du cœur.

On ne peut retenir la beauté, et la beauté aime se donner. À l’intérieur de chacun de nous, nous avons cette beauté.
Chaque instant doit être pour nous des moments d’éternité. L’éternité est pour nous, pour y toucher, il faut vivre dans notre beauté. Partager ce qu’il nous a fait connaître, ainsi tous les enfants pourront connaître ce qu’est la beauté du cœur : c’est se donner pour ceux qu’il aime.
Ces quatre personnes ont été dans leur éblouissement voulant garder pour eux le secret qui les protégeait contre une épidémie. Voulu que Dieu mit sur leur passage la justice de l’Amour, ils ont pu ouvrir leur cœur, ils ont pu ouvrir leur beauté.

Vinaigre des quatre voleurs

Dans un litre de vinaigre de cidre certifié biologique non pasteurisé, (de préférence à  8 % d’acide acétique*), ajouter 20 grammes de chacune des plantes séchées suivantes :

  • absinthe
  • lavande
  • menthe
  • romarin
  • rue
  • sauge
  • lierre terrestre

Ajouter 3 gousses d’ail

Puis, ajouter 3 grammes de chacune des plantes suivantes :

  • cannelle en poudre
  • muscade râpée
  • clou de girofle moulu

Plus 5 grammes de camphre

Laisser macérer 2 semaines, filtrer et mettre en bouteilles foncées de préférence. Conserver à l’abri de la lumière.

* Le vinaigre à 8 % d’acide acétique est préférable lorsqu’il est utilisé pour faire une recette médicinale. On peut souvent se le procurer en format de 4 litres. On peut également utiliser le vinaigre à 4,5 % d’acide acétique en format d’un litre. On peut se procurer ce vinaigre dans les magasins d’alimentation naturelle ou encore à La Maison Orphée (905, rue Galilée, Québec, 1 800 667-1530).

Court résumé de la provenance de ce vinaigre

Dans les années 1630, une épidémie de peste décima Toulouse, tout le monde mourait sauf 4 voleurs pris sur le fait en train de détrousser des cadavres. Après avoir été arrêtés, ils racontèrent au juge qu’ils s’enduisaient le corps d’un vinaigre de leur composition pour se protéger et en buvaient quotidiennement.

Utilisation du vinaigre des quatre voleurs
Contre les risques de contagion (grippe, épidémies), on peut l’utiliser en friction sur tout le corps, en inhalation, ou encore prendre environ 1 c. à soupe dans de l’eau, du jus ou autre boisson.
En cas de symptômes de grippe : augmenter la dose à 1 c. à thé plusieurs fois par jour (toujours dans un verre d’eau, jus ou autre boisson).
On peut aussi asperger la plante des pieds avant de mettre des bas chauds.
Désinfection des plaies : pur ou dilué pour diminuer l’acidité du vinaigre.
Élimination des poux et des lentes : passer le peigne à poux, lotionner abondamment la chevelure et laisser agir plusieurs heures pour détruire les lentes, pour finir, rincer à l’eau claire ou faire un shampooing doux et recommencer tous les deux ou trois jours jusqu’à complète disparition. Ensuite faire de la prévention par un entretien journalier léger (vaporisation ou friction, sans rinçage).
Piqûres d’insectes et chocs : en application légère ou en compresses pour réduire les enflures et aseptiser (profitez-en pour jeter votre vieux « mercurochrome »!).
Acné, démangeaisons, irritations diverses (peau, muqueuses), après rasage : en application légère pour adoucir, aseptiser et cicatriser (diluer si le vinaigre est ressenti comme trop piquant).
Aphtes (pur, en application) et inflammations de la gorge (en gargarisme dilué dans de l’eau tiède).
À utiliser comme rince-crème ou revitalisant après le shampooing; donne un effet lustré et démêle les cheveux avec facilité.

On mentionne aussi d’autres utilisations

Fièvres et convulsions, pour apaiser et réguler : en friction (pur) ou en compresses tièdes (dilué) sur le front et les attaches (chevilles, poignets).
Maux de tête et évanouissements : en friction (pur) ou en compresses (dilué) sur les tempes et le front.
Encombrement des voies respiratoires : en inhalation (1 à 2 c. à soupe pour un bol d’eau bouillante) et en compresses chaudes sur la poitrine (eau + vinaigre).
Articulations engourdies, crampes : en frictions journalières ou en compresses pour décongestionner et détendre.
Purification de l’air (par vaporisation) et de l’eau (1 c. à soupe dans un litre d’eau avec 1 c. à soupe d’argile, bien secouer et laisser déposer quelques heures avant de boire).
Désinfection de matériels divers, animaux, litières, etc. (trempage, friction, vaporisation).