Cuisson de l’épeautre et des autres aliments

Pour la cuisson des grains entiers d’épeautre

-Faire tremper la quantité d’épeautre que vous voulez faire cuire dans 2 fois son volume d’eau froide pendant 12 heures.

– Retirer tous les petits résidus remontés à la surface pendant le temps de trempage et rincer les grains plusieurs fois à l’eau courante.

– Faire cuire dans une fois et demie son volume d’eau à feu doux. A partir du début de l’ébullition, cuire environ 25 minutes puis éteindre le feu, mettre le couvercle et laisser gonfler de 20 à 30 minutes.  Plus les grains reposent longtemps, plus ils gonflent et deviennent légers. S’il reste de l’eau dans le fond de la marmite, on peut faire cuire à nouveau à feu doux, sans le couvercle, jusqu’à l’épuration de l’eau.

– Si on le fait tremper 24 heures avant la cuisson, l’épeautre sera cuit en 20 minutes ou moins.

Utilisation de la farine d’épeautre

– La farine d’épeautre convient très bien pour les roux et la sauce béchamel.

– Dans un recette, lorsqu’on veut remplacer la farine de blé par la farine d’épeautre, il faut réduire la quantité de liquide demandée dans la recette par 25%.

Pour la cuisson des autres aliments

– La cuisson des aliments doit s’effectuer à feu doux, de manière à ne pas brutaliser les aliments, ce qui exclut l’usage de la cocotte minute, du presto et du four à micro-ondes. Une poêle en fonte convient très bien ainsi que les casseroles ou plats en acier inoxydable, en grès, en terre cuite . L’aluminum, le cuivre et l’étain doivent être évités à cause des sels toxiques qu’ils libèrent.

– Les modes de cuisson à la vapeur (avec utilisation d’une marguerite ou d’un couscoussier), ou encore avec un peu d’huile dans le fond de la poêle, et le four traditionnel sont ce qu’il y a des plus sains.

– Notons que sainte Hildegarde écrit que l’on ne doit jamais réchauffer un aliment une fois qu’il a été déja été cuit.